La police confond sa litière pour chat avec de la méthamphétamine

L’homme a été emprisonné trois jours… 

Au début du mois de décembre au Texas (Etats-Unis), un homme de 24 ans a été arrêté pour une infraction au volant. Lors du contrôle, les policiers ont détecté une forte odeur de cannabis à l’intérieur du véhicule.

Ross Lebeau, le conducteur, a immédiatement reconnu qu’il avait de la drogue dans sa boîte à gants. Les policiers ont alors décidé d’effectuer une fouille approfondie de sa voiture avant de tomber sur une chaussette remplie de mystérieux cristaux.

Le jeune homme a expliqué qu’il s’agissait de litière pour chat mais les policiers ne l’ont pas cru. « Ils ont cru qu’ils avaient fait la plus grosse prise de l’année. » Testée à deux reprises, la substance s’est en effet révélée positive à la méthamphétamine.

Placé en détention, Ross a finalement été libéré trois jours plus tard après qu’un troisième test, mené par un autre laboratoire, a confirmé que la substance en question n’était pas illégale et qu’il s’agissait bien de « litière » pour chat.

« C’est mon père qui avait laissé une chaussette pleine de litière afin d’éviter que les fenêtres ne s’embuent. » Interviewé par ABC, l’avocat du jeune homme a dénoncé les « équipements de tests défectueux » de la police, conséquence selon lui des coupes budgétaires.

De son côté, Ross Lebeau attend toujours des excuses de la part des services de police. Ce week-end, il a déclaré dans la presse américaine avoir perdu son travail à la suite de cette affaire.

methamphetamine

0 réaction(s)